Carte grise : comment la déchiffrer

Aussi appelée attestation de circulation, la carte grise est le principal document d'identification d'un véhicule. Il vous autorise à circuler librement sur la voie publique. Ce document comprend plusieurs champs dédiés aux informations du propriétaire et diverses informations techniques et fiscales.

Identifications sur la carte grise

Le champ ID comprend les en-têtes A, B et F. Vous pouvez lire une carte grise à partir de ces lignes. Ils commencent par le numéro d'immatriculation (A) ou la plaque enregistrée dans le système SIV au format AA-435-BB. Ensuite, il y a la date de mise en circulation (B). Ces informations sont directement suivies des courtoisies du propriétaire (C) de la voiture ou de la moto. Nom, prénom et adresse apparaissent dans ce champ. Il est possible que plusieurs personnes soient copropriétaires d'une même voiture, notamment à la suite d'une succession. Dans tous les cas, les données doivent coïncider avec celles qui figurent sur le certificat de transfert au moment de la vente.

Numéros et détails du véhicule

Toutes les informations générales sur la voiture/moto se trouvent dans le champ D qui comporte plusieurs subdivisions. La marque du véhicule (D1) est écrite en toutes lettres ici. La nomenclature officielle de votre modèle est également précisée ici. Les autres sous-positions (D1-Dn) concernent le code national d'identification et le nom commercial. Ensuite, il y a le VIN de la voiture. A ne pas confondre avec ce qu'il y a sur la plaque d'immatriculation, c'est le numéro de série. Composé de 17 caractères, ce code constitue le champ (E).

Informations sur le poids et la charge de la voiture

La section F est consacrée aux informations sur le poids. F1 donne le PTAC. C'est le poids total une fois la voiture chargée. La valeur en kg doit être respectée lorsque la voiture est en état de marche. F2 correspond à la masse à vide du véhicule. Si ce dernier peut tracter une remorque, le poids maximum apparaît en F3. Le champ G renvoie cette information. C'est surtout une étape indispensable pour les véhicules utilitaires et les poids lourds. De plus, ces informations doivent être inscrites sur la carrosserie.

À propos de la puissance et de la motorisation

La lettre P en tant que puissance est essentielle dans la lettre grise. Ce champ donne la puissance de sortie de la voiture. Il est réparti en plusieurs sous-sections. P1 indique le déplacement total. C'est le volume de la chambre de combustion. Aucune modification technique ne doit modifier ce chiffre, qui peut également être traduit en litres. La puissance nette maximale est entrée dans P2. Il est écrit en kilowatts (kW). 1 cheval-vapeur équivaut à 0,736 KW. Le type de carburant se retrouve également sur cette partie de la carte grise. P3 peut spécifier qu'il s'agit d'un moteur essence ES ou diesel GO.

Le domaine de la fiscalité

Toujours dans la fraction P, le pouvoir administratif national est indiqué en chevaux fiscaux. En abrégé CV, cette valeur sert de base au calcul de la taxe d'immatriculation. La formule est appliquée sur le territoire national : Pa = (CO2/45) + (P/40) x 1,6. Le CO2 correspond au taux d'émission de dioxyde de carbone. Le rapport puissance/masse peut également être intéressant. La section Q est dédiée à ce paramètre. Le maintien de la carte grise aide à rester dans la légalité. S donne le nombre de sièges à bord. U1 équivaut au niveau sonore et U2 aux révolutions maximales du moteur. Le reste parle de visite technique et d'autres détails.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.